baniere

Qu'est-ce que l'autisme

L’autisme est un trouble d’origine neurobiologique touchant l’ensemble du développement d’une personne, tout au long de sa vie.

On parle actuellement de Trouble Envahissant du Développement (TED) ou de Trouble du Spectre Autistique (TSA) car il existe plusieurs formes d’autisme qui se manifestent de façon différente d’une personne à une autre.

Un socle commun est présent dans les TSA, entraînant des altérations qualitatives :

  • des interactions sociales
  • de la communication
  • du comportement : mouvements répétitifs (stéréotypés), intérêts restreints

Les symptômes de l’autisme s’étendent sur un continuum de légers à sévères, avec ou sans déficience intellectuelle associée.

Ils peuvent s’améliorer, mais restent présents tout au long de la vie. On ne guérit pas de l’autisme, toutefois une personne atteinte de TSA, quel que soit son âge, peut évoluer de manière favorable. Pour cela elle a besoin d’un accompagnement adapté à ses particularités, basé sur une approche psychoéducative et cognitivo-comportementale, afin de fonctionner avec le plus d’autonomie possible dans notre société et d’avoir une certaine qualité de vie.

Les TSA touchent environ 1 personne sur 88, affectant 5 garçons pour 1 fille (CDC – Centers for Disease Control and Prevention).

Il n’existe aucun remède ni traitement qui puissent soigner l’autisme.

La Haute Autorité de Santé a sorti en mars 2012 des recommandations de bonnes pratiques : « Autisme et autres troubles envahissants du développement : interventions éducatives et thérapeutiques coordonnées chez l’enfant et l’adolescent ». Il aura fallu 2 ans de travail et de concertations pour rédiger ce rapport.

Ce rapport recommande un accompagnement précoce, personnalisé et global en partenariat avec les parents et l’enfant. Il met en avant l’importance d’un diagnostic précoce (avant 4 ans) suivi d’interventions globales et coordonnées dans les 3 mois suivants, et met en avant les approches éducatives, comportementales et développementales, telles que les méthodes ABA, TEACCH, modèle de Denver. Ces modèles ont fait preuve d’efficacité, selon la littérature scientifique.

Les approches psychanalytiques ont été considérées comme non consensuelles dans l’accompagnement des personnes avec autisme, car le rapport reconnaît « l’absence de données sur leur efficacité et la divergence des avis exprimés ne permettent pas de conclure à la pertinence des interventions fondées sur les approches psychanalytiques et la psychothérapie institutionnelle ».

En revanche, la HAS s’oppose à la méthode dite du Packing qui consiste à envelopper les enfants avec TSA dans des draps humides et froids.

Aussi, elle s’oppose aux traitements médicamenteux dans le traitement de l’autisme mais peuvent être seulement nécessaires dans les comorbidités associées (épilepsie, etc.).